Macérât huileux de bellis fait-maison

Fabrique ton macérat huileux de bellis

En ce début de printemps, les fleurs reprennent possession peu à peu de nos jardins et des espaces verts. C’est un de mes moments préférés de l’année : voir la nature renaître après l’hiver. Et une fleur très présente dans nos jardins à cette période, c’est la pâquerette. Malheureusement, elle finit souvent détruite lorsqu’on tond la pelouse. Je me suis donc demandée ce que je pourrais faire des pâquerettes de mon jardin avant qu’elles ne soient tondues. Une idée ? Un macérât huileux de bellis, bien sûr !

Le macérât huileux de bellis, autrement dit de pâquerettes, est très simple à réaliser.  Il peut s’utiliser seul, mais aussi dans plusieurs recettes de cosmétique. Dans cet article, je vais vous expliquer ce que c’est et comment le fabriquer. Je vous présenterais des recettes dans de futurs articles !

Quelles sont les propriétés du macérât de bellis ?

Bocal de pâquerettes pour macérât huileux de bellis

Commençons par voir ce qu’est le macérât de bellis et ce qu’il peut nous apporter de bon. Tout d’abord, un macérât est composé d’une huile et d’un végétal ou d’une partie d’un végétal que l’on fait infuser dans cette huile. On en extrait ainsi les principes actifs solubles dans l’huile.

Les pâquerettes

Le macérât de bellis est intéressant, déjà parce qu’il se réalise très facilement. Les pâquerettes envahissent souvent nos jardins et espaces verts, il suffit d’un peu de temps pour en cueillir en quantité suffisante. Ensuite, ce macérât possède des propriétés qui m’intéressent personnellement, c’est pour cela que j’ai décidé de le réaliser.

En effet, les principes actifs des pâquerettes, libérés dans l’huile, visent principalement à raffermir la peau. Ils donnent du tonus aux vaisseaux sanguins, ce qui permet de resserrer les tissus cutanés. Parmi ses autres vertus, on a :

  • anti-âge
  • décongestionante
  • regalbante
  • réparatrice
  • apaisante
  • cicatrisante

C’est un macérât que l’on peut utiliser à tout âge et sur tout le corps. Associé à d’autres actifs, il devient un véritable soin chouchou.

L’huile végétale

Pour l’huile végétale à utiliser pour l’infusion, choisissez-en une en adéquation avec les besoins de votre peau. Par exemple, j’ai choisi l’huile végétale de jojoba. C’est une huile qui pénètre la peau assez facilement, avec un fini non gras. De plus, cette huile végétale raffermit la peau et la nourrit en profondeur. Associer l’huile végétale de jojoba aux pâquerettes est idéal pour décupler les qualités de mon macérât de bellis.

Mais vous pouvez également choisir d’autres huiles, toutes aussi adaptées pour ce macérât :

  • l’huile de sésame, régénérante et antioxydante ;
  • l’huile de noix, qui favorise l’élasticité de la peau et réduit l’apparition des rides ;
  • l’huile de macadamia, réparatrice et apaisante.

Une fois que vous avez réuni les deux ingrédients, il ne reste plus qu’à réaliser votre macérât huileux de bellis.

Un macérât, deux façons de le réaliser.

Pâquerettes dans de l'huile végétale pour macérât huileux de bellis

Ce macérât peut être fait en 6 semaines ou… en 2 heures ! Tout dépend de votre niveau de patience. Evidemment, la méthode la plus longue est plus douce, elle laisse le temps aux fleurs d’infuser dans l’huile. A vous de choisir la méthode que vous préférez. Dans tous les cas, je vous conseille d’utiliser des fleurs séchées. Elles seront plus simples à manipuler et elles ne risqueront pas de moisir pendant l’infusion. Il suffit donc de cueillir les pâquerettes sans la tige, de les laver et de les faire sécher plusieurs heures au soleil ou près d’une source de chaleur.

La méthode longue.

  1. Remplissez un bocal stérilisé au 3/4 avec vos fleurs séchées.
  2. Ajoutez l’huile végétale jusqu’en haut du bocal. Veillez à ce que les fleurs soient bien recouvertes par l’huile.
  3. Couvrez le pot, sans le fermer hermétiquement. Le mélange peut ainsi évacuer l’eau qui pourrait être encore présente.
  4. Placez votre pot à la lumière, mais ne l’exposez pas au soleil direct. Une fois tous les 3-4 jours, remuez doucement le pot.
  5. Après 6 semaines, transvasez le mélange dans un bocal en le filtrant à l’aide d’un chinois, d’un torchon ou d’un filtre à café.
  6. Pressez bien les fleurs pour en extraire le maximum de macérât.
  7. Fermez votre contenant et conservez-le à l’abri de la lumière et de la chaleur.

La méthode rapide.

Pour les impatients, les pressés, voici une méthode plus « agressive » mais tout aussi efficace pour obtenir un macérât de bellis en un temps beaucoup plus réduit.

  1. Remplissez un bocal de fleurs séchées. Divisez en deux cette quantité de fleurs, mettez une moitié de côté et placez l’autre moitié dans un contenant supportant le bain-marie.
  2. Ajoutez l’équivalent du bocal en huile végétale dans le contenant.
  3. Placez ce contenant dans une casserole d’eau, au bain-marie.
  4. Laissez infuser pendant 1 heure.
  5. Filtrez vos pâquerettes au chinois en les pressant pour extraire le macérât, puis mettez l’autre moitié de vos pâquerettes dans la même huile et répétez les opérations 3 et 4.
  6. Filtrez de nouveau vos fleurs et transvasez le mélange dans votre bocal.
  7. Fermez votre contenant et conservez-le à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Utilisation du macérât huileux de bellis.

Macérât huileux de bellis

Votre macérât est prêt ! Il ne reste plus qu’à l’utiliser. Vous pouvez choisir de l’appliquer pur ou de le mélanger à d’autres actifs pour créer un soin complet.

Le macérât de bellis peut être utilisé sur tous les types de peaux. Il est particulièrement recommandée pour les peaux sensibles, matures et agressées. On l’utilise sur les peaux fatiguées, qui manquent d’élasticité ou qui sont asséchées.

Ce macérât est également parfait pour atténuer les cicatrices, notamment les chéloïdes. En redonnant de la souplesse à l’épiderme, il assouplit les cicatrices et permet à la peau de guérir.

Pendant et après la grossesse, le macérât huileux de bellis permet de nourrir la peau et de prévenir l’apparition de vergeture.

Appliquez quelques gouttes en effectuant un massage circulaire sur les zones concernées, matin et soir. La régularité est la clé : en effectuant ce rituel soin quotidiennement, vous devriez noter des améliorations assez rapidement.


Et voilà, vous avez fabriqué votre propre macérât huileux de bellis. C’est une recette simplissime qui, je l’espère, vous aura plu. La nature nous offre des trésors, à nous de nous en servir à bon escient. Je vous partage très vite un DIY avec ce macérât, juste le temps de tester et de parfaire la recette.

N’hésitez pas à me donner votre avis sur cet article, à me dire si vous allez tester et à me rejoindre sur Facebook et Instagram !

Alors, on est d’accord : le macérât huileux de bellis, faites-le vous-même !

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Notez-le !

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 6

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cet article !

Merci ! Puisque vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-moi sur mes réseaux sociaux !

Je suis navrée que cet article ne vous ait pas plu.

Comment puis-je l'améliorer ?

Des suggestions ?

1 commentaire pour “Macérât huileux de bellis fait-maison”

  1. J’adore l’huile de paquerette. Cela fait des années que j’en met sur mon visage et le cou. Un anti ride puissant. Et en plus cela sent bon et agréable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *